Conseils & Outils de protection des victimes – depuis 2009

Arnaque-Chantage-Webcam.com

Site conçu et créé par mavieprivee.fr
Expert en gestion de crise et eReputation
Guillaume Sessa dans la presse 

Arnaque Skype : bilan août

Arnaque sur Skype : bilan de l’activité du mois d’août

Voici quelques chiffres tirés des mes outils de surveillance pour le mois d’août  2016.

Nombre de vidéos identifiées correspondant à des mots clefs généralistes utilisés par les escrocs  : 

987 résultats

  • 677 résultats Youtube.
  • 140 résultats Vimeo.
  • 52 résultats Dailymotion.
  • 28 résultats Google PLUS.
  • 30  nouveaux blogs identifiées.
  • 2 résultats Twitter (partage de twitter après publication de la vidéo sur une autre plateforme).Tweets_aranque-webcam-skype
  • 50 résultas parasites (n’ayant aucun lien avec le chantage à la webcam).
  • 8 résultats sites “autres” (pour des raisons de sécurité, je ne donne pas cette information. Elle pourrait être utilisée par les escrocs).

Ces statistiques ne tiennent pas compte des résultats sur Facebook et les sites pornographiques. Il s’agit d’une indication tirée de mes outils. 

La moyenne est d’environ 31 vidéos/jour.
C’est plutôt classique avec peut-être une tendance très légèrement baissière.
On tourne normalement autour de 35-40 vidéos de victimes d’arnaque à la webcam par jour.

La montée en flèche de VIMEO

Les chiffres le prouvent. Suite à la fermeture de WAT.TV, les brouteurs se sont rabattus sur VIMEO, devançant de loin Dailymotion. Je ne vais pas entrer dans le détail du pourquoi du comment, mais c’est un fait.

J’ai écrit un article sur le sujet il y a quelques temps : Wat.tv c’est fini ! Les brouteurs publient sur VIMEO.

De plus en plus de femmes victimes.

Femme victime de chantage à la webcam sur skype - Arnaque-chantage-webcam.com
Femme victime de chantage à la webcam sur skype – Arnaque-chantage-webcam.com

Ce mois-ci j’ai été particulièrement surpris de constater l’augmentation de vidéos de victimes de femmes.

Certes, rien de comparable avec les hommes, mais j’ai pu identifier environ 10 vidéos concernant des femmes pour le mois d’août. C’est beaucoup. D’habitude, on tourne autour de 2 à 3 vidéos par mois.

Les femmes victimes de chantage à la webcam, doivent faire face à 2 problématiques de plus que les hommes :

  • les sites pornographiques :

en effet, dans le cas des femmes, les escrocs n’hésitent pas à publier directement sur des sites pornographiques. L’impact psychologique sur la victime est dévastateur.
Pour les hommes, ce procédé reste assez relativement rare. Je n’entre pas plus dans les détails pour ne pas donner des idées aux escrocs.

  • le chantage à la vidéo et photos :

en outre, dans le cas des femmes, l’escroc peut aussi demander d’autres photos ou vidéos intimes à la place de l’argent. Ces photos et vidéos lui serviront alors à tendre des pièges à d’autres victimes hommes qui eux, paieront l’escroc.

Des hommes politiques et journalistes français.

Le chantage à la webcam est également une arme politique vieille comme le monde, si je peux dire.
C’est bien connu : l’argent et le chantage sont des armes de guerre.

Il n’y a pas si longtemps, on a pu voir des ambassadeurs ou même des ministres de pays africains, démissionner de leur postes suite à une arnaque à la webcam.

On ne l’imagine pas, mais le nombre de victimes d’arnaque sur skype dans les pays des africains est réellement important. Je le vois très clairement sur les vidéos remontées. C’est flagrant ! J’ai d’ailleurs, écrit un article sur ce point ici.

Ce mois-ci, j’ai pu identifier un député français en exercice, un journaliste d’une chaîne de télé nationale et un conseiller dans une mairie de première importance. 

À tous j’ai supprimé la vidéo et leur ai envoyé des conseils. Un seul m’a remercié, puis il m’a bloqué sur Twitter. J’avoue être dubitatif face à cette posture. Peut-être pensent-t-ils que je fais partie de l’arnaque ?

C’est vrai que cela peut être suspect.

Je prends l’exemple du journaliste. Il se reconnaîtra.

On est samedi soir, vers 2H00 du matin. Je travaillais justement sur “Scrutation” (je cherche toujours à l’améliorer et je travaille mieux la nuit dessus. Si quelque chose casse, c’est moins gênant pour mes utilisateurs). Bref, je vois passer sa vidéo et évidemment la supprime immédiatement. Entre la diffusion et la suppression, il a dû s’écouler 15 ou 20 minutes. Soyons clairs : je l’ai sauvé d’un très mauvais pas ! Je contacte la victime dans la foulée sur Twitter, afin qu’il comprenne que l’on peut se défendre et qu’il ne faut, surtout pas, céder au chantage… Finalement il a du suivre quelques conseils, mais n’a pas mis en place d’outils de surveillance, s’imaginant, peut être, que l’histoire est terminée à partir du moment où la vidéo est supprimée. Certaines victimes d’arnaque à la webcam ne font rien, imaginant que l’escroc pourrait abandonner comme ça… par pitié ou par magie. J’ai écris un article sur ce sujet ici : Skype/Arnaque webcam ? Skype/Arnaque webcam ? Surtout ne faites rien, c’est du bluff !!

En me mettant à la place de la victime, je peux comprendre que mon message peut être suspect. Un inconnu vous contacte 20 minutes après l’arnaque pour vous dire qu’il a supprimé la vidéo. C’est étrange ! Qui est-ce ? Comment a-t-il su ?

Il est très compliqué pour moi de faire comprendre que je suis de votre côté. Forcément en temps que victime vous êtes méfiant c’est normal. C’est pourquoi j’essaie d’être le plus transparent possible dans ma démarche, mes conseils, mes services : Comment faire confiance lorsqu’on est victime d’arnaque ?

Quels sont les risques, lorsqu’on est médiatiquement exposé ?

Prenons l’exemple du député que j’appellerai ici, monsieur le député “ABOS”. Cet homme est en exercice, possède une page Facebook où il est actif. Il y a de nombreux articles de presse le concernant. Concrètement que peut il faire ?

Risque N°1 / Période de Publication et republication de la vidéo plus longue.

Le risque pour les personnes médiatiquement exposées est le même que pour les autres, mais il est amplifié.

La durée de surveillance est forcément allongée.

Oui, l’escroc va s’acharner sur lui, pensant tenir le “bon client”, celui qui lui versera 5000€/mois à “vie”. Il fera tout pour le faire céder. Une première fois : 5000€. Pendant ce temps, l’escroc sournoisement entrera en contact avec les relations directe de Monsieur ABOS. Et là, la toile sera prête, il sera très compliqué de s’en sortir.

Risque N°2 / Revente du dossiers à d’autres “brouteurs”.

Il existe un marché de la vidéo sur Internet. Une vidéo d’un bon dossier, peut se vendre 50€ en Côte d’Ivoire. Une fortune dans ce pays.

Un bon dossier c’est quoi ?

Une personne médiatiquement exposée, identifiée comme “riche” et ayant déjà payé entre 3000€, 5000€ ou plus.

C’est ce qui explique pourquoi certaines victimes sont relancées plusieurs mois après l’enregistrement, par des gens écrivant en anglais, alors que les premiers escrocs écrivaient en français. Le dossier a été revendu ou échangé.

Rassurez-vous on s’en sort toujours ! Encore faut-il mettre en place les bonnes stratégies. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à me contacter directement ici. Nous ferons un point sur votre situation et je vous indiquerai quoi faire et comment le faire.
Evidemment, vous pouvez également me confier votre protection de A à Z.

 

 

Arnaque Skype : bilan août
Vous trouvez cela utile ? Notez moi 😉